dr gho hasci

Chirurgien spécialiste de la greffe de cheveux : Dr Gho

Le traitement de la calvitie a toujours été une question d’intérêt majeur au sein du monde scientifique. En effet, les techniques classiques ne permettent pas d’obtenir les résultats escomptés. Raison pour laquelle de nombreuses autres recherches ont été menées pour perfectionner les pratiques de la greffe de cheveux.

Celles du Dr Coen Gho ont été d’ailleurs très remarquables et ont permis de mettre au point une technique de transplantation ultramoderne, plus connue sous le nom de « Hair Stem Cell Transplantation » (HST). Cette invention, qui a rendu célèbre son auteur, se décline autour d’une méthodologie de travail bien spécifique. Retour sur les principes et les atouts de la méthode Hair Science Institute.

Dr Coen Gho : de la persévérance et des résultat

D’origine néerlandaise, Dr Coen Gho est un scientifique réputé pour sa ténacité et sa perspicacité. Pour preuve, malgré ses nombreuses tentatives infructueuses de révolutionner la greffe des cheveux, le spécialiste n’a jamais jeté l’éponge. Entre la fin des années 90 et le début des années 2000, le médecin s’était attelé à développer une technique visant plutôt à multiplier les cheveux à partir des cellules souches capillaires.

Avec le temps, il s’est rendu compte qu’il était bien possible de procéder à une transplantation parfaite des cheveux à partir de ces cellules. Dès lors, s’enchaînent de nombreux essais cliniques, avec des collègues et autres centres de recherches scientifiques. Hormis l’invention du HST, ces travaux ont parallèlement permis de mettre en place de nouveaux procédés de prise en charge des affections et brûlures du cuir chevelu.

Greffe cheveux : comment Dr Gho a révolutionné la pratique ?

Le nom du Dr Gho sonne incontestablement comme une référence dans le secteur de la greffe des cheveux, pour plusieurs raisons. D’abord, il a été le premier à envisager la multiplication des cheveux, comme il a été précédemment mentionné.

Ensuite, sa méthode de transplantation capillaire (HST) unique au monde a permis de démocratiser la pratique, en raison des résultats satisfaisants qui en découlent. Enfin, la technique a convaincu les plus sceptiques. Cela explique donc le fait que les célébrités et autres VIP aient accepté de s’y soumettre. Pour mieux comprendre le succès de ce procédé original, il faudra s’intéresser à ses principes de base.

Des aiguilles ultrafines

La mise en œuvre du HST implique l’usage d’aiguilles très fines. Une précaution qui permet de réaliser des petits trous presque invisibles. Ces outils servent également à transplanter les greffons dans les orifices. Cette méthode tranche d’ores et déjà avec celles des techniques classiques, au cours desquelles des prélèvements de peau, à l’arrière du cuir chevelu, sont effectués.

Une précision accrue du chirurgien

La technique de greffage, développée et déposée par le DR Coen Gho, exige davantage de précision de la part du praticien. Ceci, parce que ce dernier doit transplanter de fines couches de cheveux dans de petits orifices. Par conséquent, le spécialiste doit se montrer le plus adroit possible afin de réussir l’opération.

Accroissement du nombre de greffons journaliers

Le HST a aussi permis d’optimiser le rendement des chirurgiens. En effet, grâce à cette technique avancée, le médecin peut transplanter plus de cheveux en 24 h que par le passé. Plus précisément, au cours de cette intervention particulière, 3000 cheveux peuvent être plantés en une seule journée. Cela équivaut à une moyenne de 30 à 35 greffons par cm², lors de la première opération.

Une intervention personnalisée

Le Dr Gho estime que l’avis du patient compte également pour la réussite du HST. Alors, il a mis en place un protocole de consultation unique. Ainsi, contrairement aux autres spécialistes, les praticiens de cette méthode prennent le temps de discuter avec les patients. L’intérêt de ces échanges est de s’informer des attentes du futur opéré. Dans ces conditions, celui-ci est certain d’être satisfait des résultats.

Du HST dans les cliniques Hasci

Le HST étant une méthode brevetée, il se pratique exclusivement dans les cliniques Hair Science (Hasci) créées par le Dr Coen Gho. Ces centres sont répartis dans les pays européens et offrent des soins de qualité supérieure. Ceux atteints d’alopécie ou de calvitie, et vivant en France, peuvent d’ailleurs se faire traiter dans leur pays de résidence. Pour ce faire, les habitants du nord de l’Hexagone peuvent se rendre dans le centre Hasci de Paris. Par contre, ceux de la partie méridionale ont la possibilité de se faire consulter et traiter dans la clinique Hasci du Cap d’Antibes, sur la Côte d’Azur. Sur place, les patients bénéficient d’une prise en charge particulière.

Votre bien-être avant tout

Dans les cliniques Hasci, les patients sont traités avec une grande attention. L’équipe locale est disposée à assurer le bien-être des patients, du début à la fin de l’opération. De l’organisation du transport à la restauration, en passant par le divertissement : aucun détail n’est négligé pour vous faire vivre l’une des plus belles expériences dans un centre médical.

HST : des raisons d’en faire l’option

Le succès de la méthode HST dépend en grande partie de la méthodologie prônée par cette pratique. Toutefois, la qualité du rendu participe également à la popularité de cette technique de transplantation capillaire. Ainsi, en s’y soumettant, les patients bénéficient des avantages suivants.

Une forte densité de la repousse

La particularité du HST est qu’il permet d’optimiser les repousses des cheveux transplantés. D’autant puisque les greffons prélevés sont nombreux. Par conséquent, une forte densité par cm² est obtenue quelques jours après l’opération. Ce résultat confère un effet naturel aux cheveux. Ainsi, personne ne peut soupçonner que l’individu a subi une transplantation capillaire.

Aucune cicatrice visible

Le HST se pratique avec une aiguille de 0,6 mm de diamètre. Dans ces conditions, les perforations ne sont pas visibles après l’opération. Le patient peut même se raser complètement, une fois la greffe effectuée. Aucune cicatrice ne sera détectée sur son crâne.

Pas de pansement après l’opération

Cet avantage découle du précédent, puisque l’absence de cicatrice suppose également celle des blessures. Le cas échéant, le patient n’aura pas besoin de se bander la tête après l’opération. Il peut donc sortir sans s’attirer le regard des autres.

Une opération sans douleur

Le HST se déroule sous une légère anesthésie locale. Cela explique alors le fait que le patient ne ressente pas de douleurs, pendant et après l’intervention chirurgicale. Mieux, ce dernier peut s’offrir le plaisir de s’adonner à la lecture ou de regarder un film au cours de la transplantation.